SIRC : nos choix et nos obligations

Label Etablissement Bio EngagéLes agents du SIRC préparent chaque jour environ 1000 repas (900 pour nos écoles et 100 pour le portage à domicile).  Quels sont nos choix et nos obligations ?

1. les produits labellisés

Le SIRC utilise des produits labellisés dans ces menus, c’est un signe de qualité :

  • Bio : produit issu de l’agriculture biologique ne contenant ni engrais ni pesticide de synthèse
  • Label rouge : signe national identifiant des produits de qualité supérieure en comparaison avec des produits courants
  • AOP : Appellation d’origine Protégée : l’appellation garantit que le produit a été transformé et élaboré dans une zone géographique déterminée (savoir-faire reconnu de producteurs locaux)
  • AOC : Appellation d’origine Contrôlée est la déclinaison française de l’AOP. Elle protège le produit sur le territoire français.
  • IGP : Indication géographique protégée : c’est un signe qui désigne un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production, son élaboration ou sa transformation.
  • HVE : la Haute valeur environnementale garantit que les pratiques agricoles utilisées sur l’ensemble d’une exploitation préservent l’écosystème naturel et réduisent au maximum la pression sur l’environnement (sol, eau, biodiversité …)

2. L’affichage de l’origine des viandes

Depuis le 1er mars 2022, l’affichage de l’origine des viandes est obligatoire en restauration collective. Il s’applique aux viandes achetées crues et non aux viandes achetées déjà préparées ou cuisinées.

3. Le menu végétarien

La loi Egalim a introduit l’obligation pour la restauration collective de proposer un menu végétarien une fois par semaine (elle exclut la viande, le poisson mais pas les œufs).

4. Les allergènes

14 allergènes définis dans la règlementation européenne sont susceptibles d’être présents dans nos préparations. La liste des allergènes est mentionnée dans la grille des menus que vous trouvez en ligne sur notre application atable.

5. La conception des menus

Pour répondre aux besoins nutritionnels de l’enfant et aux exigences de l’arrêté du 30 septembre 2011, les menus sont conçus par Patricia Desclides, diététicienne, à partir d’un plan alimentaire.

Le plan alimentaire permet de respecter les fréquences d’apparition de plat et des grammages donnés par le document GEMRCN.

Sur 20 repas présentés selon leur qualité nutritionnelle, certaines composantes doivent apparaitre un minimum ou un maximum de fois. Par exemple, sur 20 jours:

  • 10 garnitures à base de légumes doivent être présentées ainsi que 10 garnitures à base de féculents.
  • un plat dont la teneur en matière grasse est supérieure à 15% ne doit pas être proposé plus de 4 fois.

Les menus sont élaborés par la diététicienne, avec la responsable des achats, et le chef de production. Ils sont ensuite présentés aux agents des cantines satellites avant validation définitive. Ils sont préparés avec 2 mois d’avance.

Les commentaires sont clos.