Notre visite de la cuisine centrale

Les élèves de la classe de CE2 de Mme Devautour de l’école Robert Doisneau de Ruelle-sur-Touvre sont venus visiter la cuisine centrale.

On a visité la cuisine centrale le jeudi 16 janvier. On a pris le bus.

Il y avait trois groupes : un groupe avec la diététicienne, un autre avec Teddy qui réceptionnait les marchandises et un troisième groupe qui visitait les cuisines avec le cuisinier. On a fait tourner les groupes afin de faire toute la visite.

Il y avait une chambre froide où il faisait -20°.

La cuisine centrale est à Villement. Ce n’était pas trop loin de l’école.

On portait une charlotte sur la tête, un masque sur la bouche pour ne pas mettre des microbes dans la nourriture ainsi qu’un tablier.

Six cuisiniers travaillent à la cuisine centrale. Ils font environ 1000 repas par jour qui partent dans les écoles mais aussi dans les maisons de retraite.

Ils nous ont montré les composteurs où sont mis les épluchures de fruits et légumes qui se transforment ensuite en terreau.

J’ai adoré notre sortie car j’ai appris plein de choses.

Clara, classe de CE2 de Me Devautour
Ecole Robert Doisneau de Ruelle-sur-Touvre

Le SIRC cuisinera une soupe pour les plus démunis

Avec l’arrivée de l’hiver, nous avons été sollicités par l’association  socioculturelle Agir qui a rejoint la Fédération des acteurs de l’urgence sociale, l’Afus 16.

Elle nous interpelle pour une aide et nous avons pensé qu’en tant que signataire de la charte « Bien manger à l’école », nous pourrions  y répondre.

Il s’agit d’une action qui s’inscrit dans l’axe C de la charte « Bien Manger à l’école ».

Le service de la restauration scolaire offre aux enfants un repas complet et équilibré mais il a aussi une mission éducative  : il s’agirait là d’une action de sensibilisation partagée à une alimentation saine, durable et solidaire.

Les bénévoles de l’association AGIR organisent depuis plusieurs années, une distribution de soupe, chaque dimanche soir, place Mulac à Angoulême (quartier Saint Cybard).

L’association ne touche aucune subvention, elle fonctionne avec les dons de ses membres qui se relaient pour offrir aux personnes précaires (femmes et hommes sans domicile fixe, personnes jeunes et âgées en situation de grande précarité), un aliment chaud et un moment de convivialité.

L’association aimerait aller plus loin, notamment durant l’hiver et voudrait pouvoir servir aussi une soupe le mercredi soir.

C’est ainsi que le S.I.R.C. cuisinera de la soupe pour les mercredis soirs du 24 janvier, du 21 février et du 20 mars.

Quelques photos de la distribution du 24 janvier

Des repas végétariens dans nos cantines

Mangez au moins un repas végétarien par semaineConformément à la loi EGalim, toute la restauration scolaire – de la maternelle au lycée – doit proposer au moins un menu végétarien par semaine depuis le 1er novembre 2019.

Cela signifie un menu unique (ou un menu alternatif dans le cas ou plusieurs menus sont proposés) sans viande ni poisson, crustacés et fruits de mer. Il pourra néanmoins comporter des œufs ou des produits laitiers.

Cette mesure, d’abord menée à titre expérimentale pendant deux ans, fait partie des 5 grandes dispositions de la loi EGalim dans le domaine de la restauration collective. Ce secteur, avec 3,5 milliards de repas par an, représente un levier majeur pour faire évoluer les pratiques alimentaires.

Cette mesure s’inscrit également dans le cadre du nouveau Programme national pour l’alimentation (PNA3), dont l’un des objectifs est la promotion des protéines végétales en restauration collective (action 24).

À ce titre, la loi EGalim prévoit également que les structures (pas uniquement scolaires) distribuant plus de 200 repas par jour doivent établir un plan pluriannuel de diversification de protéines incluant des alternatives à base de protéines végétales.

Pour notre équipe de cuisine, la principale difficulté a consisté à insérer le menu végétarien dans un plan alimentaire respectueux des exigences relatives à la qualité nutritionnelle des repas (arrêté du 30 septembre 2011).

De plus, une partie de notre équipe a eu une première formation  aux repas végétariens où chacun a appris  à élaborer des repas à partir d’ingrédients peu utilisés de nos jours : légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots…) associées à des céréales, œufs, produits laitiers.

Le premier menu végétarien proposé cette année aux enfants a été du riz gourmand (riz et pois chiche) accompagné d’un duo de haricots vert et beurre.

Les enfants ont bien apprécié dans l’ensemble ce menu. Des menus dits « alternatifs » étaient jusque-là déjà proposées une à deux fois par mois.

Gastronomades 2019

Gastronomades 2019 - AfficheC’est un rendez-vous traditionnel à Angoulême au début de l’hiver, le festival des Gastronomades  : 3 jours dédiés aux produits du terroir et à la cuisine d’aujourd’hui.

Les Gastronomades fêtent la 25ème édition dédiée aux beaux produits de Charente et de Nouvelle Aquitaine. C’est aussi la fête de la cuisine d’aujourd’hui et de tous ceux qui y contribuent.

Cette année, le menu a été imaginé par les deux chefs Julien Verrat et Alain Darroze.

Il sera servi le vendredi 29 novembre dans les restaurants scolaires de Ruelle et de l’Isle d’Espagnac.

Le menu proposé respectera les aliments choisis par les chefs (courge butternut, pois chiche, truite, pomme de terre) mais pour des raisons techniques, il sera adapté à notre cuisine centrale.

Il sera donc proposé aux enfants ainsi qu’aux personnes du portage à domicile :

  • Velouté de butternut aux pois chiches
  • Filet de truite
  • Pomme de terre boulangère
  • Milhassou de pommes façon tatin
  • Les enfants on reçu un petit journal « La gazette des petits gourmands  » sur lequel figurent les recettes des chefs Julien Verrat et Alain Darroze.
  • Télécharger la gazette

 

La semaine du goût

A l’occasion de la semaine du goût qui se déroule du 7 au 11 octobre 2019, l’équipe de cuisine a souhaité mettre en avant les 4 saveurs du goût: sucré, salé, amer, acide (la 5ème étant la saveur umami qui est bien particulière et qui ne se retrouve que dans certains plats et certains produits que nous n’utilisons que très peu).

Nous avons souhaité d’autre part utiliser des produits qualitatifs, labellisés et Bio.

Lundi 7 octobre 
Lentilles, oeufs durs, épinards sont Bio. La salade de fruits frais pour terminer le repas relève toutes les saveurs grâce à l’acide de l’ananas, la douceur de la mangue et de la banane, l’amertume du kiwi et le sucré de la pomme.

Mardi 8 octobre
Cuisses, hauts de cuisse et pilons de poulet fermier bio du 85 et 79, cuisiné au citron vert pour apporter de l’acidité. Un trio de raisin est servi pour finir le repas et pour apprécier ces différentes saveurs entre un raisin blanc petit grain et gros grain et un raisin rouge.

Mercredi 9 octobre
Le concombre Bio de l’entrée, le sauté de porc labellisé IGP Sud Ouest du plat et pour finir le fromage blanc charentais Bio produit à la ferme de la Grande Dennerie à Blanzaguet-Saint-Cybard composent ce menu.
Le sauté de porc est cuisiné avec des pruneaux pour associer le sucré-salé et le fromage blanc est parsemé de copeaux de chocolat noir pour apporter de l’amertume.

Jeudi 10 octobre
Le fromage est la tomme charentaise Bio produit à la ferme de la Grande Dennerie.
Les endives de l’entrée sont accompagnées de noix pour associer le goût amer au plat et la poire en dessert est accompagnée d’une sauce au caramel beurre salé pour donner un goût sucré-salé.

Vendredi 11 octobre
Les carottes râpées en entrée et la courgette du plat sont des légumes frais Bio.
Le dos de cabillaud est accompagné d’une sauce à l’oseille pour relever un goût amer et une tarte pomme rhubarbe terminera le repas sur une note sucrée et acidulée.

La mélodie des Mets Locaux

Comme chaque année depuis 2015, le Syndicat de la restauration collective participe à l’opération « La mélodie des mets locaux ».

Le 19 septembre 2019, il sera donc  proposé aux écoliers et aux personnes âgées un menu 100% local.

Voici le menu ainsi que les fournisseurs associés à chaque produit.

    • Melon : provient du producteur Garcin à Guimps (16).
    • Sauté de boeuf : viande charentaise fournie par la maison Lafaye.
    • Purée de pomme de terre Bio du Domaine de la Poterie à Ecoyeux (17).
    • Bûche de chèvre : produit chez GAEC de l’Ouche à Vigné à Juillé (16).
    • Raisin blanc sans pépin Bio : produit à Saint-Amant-de-Nouère (16)

Petit déjeuner à l’école Jean Moulin à Ruelle

Le cinquième petit déjeuner pédagogique organisé le vendredi 21 juin par le Syndicat Intercommunal de Restauration collective pour les écoliers de l’école Jean Moulin à Ruelle a été une réussite.
Une trentaine d’enfants a pu découvrir entre 7h30 et 8h 30, ce que doit être un petit déjeuner équilibré.
En effet, prendre un bon petit déjeuner, c’est la garantie de passer une matinée à l’école en bonne forme.
Mme Deschamps, maire adjointe chargée des écoles et quelques parents sont venus aussi échanger, boire un café, voir les documents affichés…
Un grand merci à  Patricia, la diététicienne de la cuisine centrale et à Maïté notre gestionnaire qui ont mis sur pied cette belle manifestation.

Nouvelle diététicienne au Syndicat Intercommunal de Restauration Collective

Mme  Patricia Desclides diététicienne a pris en charge nos menus depuis Mai.

Elle est ainsi présente aux Restaurants scolaires une journée par semaine. Elle établit les menus pour les différents convives (scolaires, portage à domicile, centre de loisirs etc..) et les valide ensuite avec le gestionnaire, l’équipe de cuisine et le personnel des satellites.

Elle sera amenée à intervenir dans nos cantines auprès des agents et des enfants au moment du repas.

Le syndicat qui faisait valider jusqu’à présent ses menus par la diététicienne du Centre de gestion a souhaité changer sa façon de travailler et avoir une diététicienne  sur place ce qui facilite le travail des équipes.

Goûtons le pain BIO !

Dans le cadre de la Charte Etablissement BIO Engagé, Maïté notre gestionnaire a organisé, lors du repas servi le 24 mai, un test grandeur nature sur le pain Bio auprès de tous les enfants des huit restaurants scolaires.
En effet, avant de remplacer à la prochaine rentrée, le pain traditionnel par du pain Bio, il nous fallait avoir l’avis des enfants, quant à la saveur, à l’aspect.. de ce nouveau pain afin d’éviter le gaspillage.
C’est la boulangerie BléNews à Ruelle qui a été choisie pour cet essai.
Maïté avait choisi en amont avec les agents de la cuisine centrale, un pain bio parmi une sélection fournie par le boulanger.
A l’issue du repas, le personnel dans les restaurants scolaires a organisé chacun à sa manière le vote des enfants pour avoir leur avis sur ce nouveau pain. Seuls les élèves des quatre écoles élémentaires ont voté.

Voici les résultats :

Pour changer le pain servi actuellement par du pain Bio  : 83,6% soit 367 enfants sur 439
Pour garder le pain servi actuellement : 16,4% soit 72 enfants sur 439