Nouveaux tarifs de la restauration

tarifsLes nouveaux tarifs de la restauration ont été définis lors du conseil d’administration du syndicat intercommunal des restaurants scolaires qui s’est déroulé le 10 mai 2016.

Une nouvelle tranche a été créée.

Une légère augmentation des tarifs a été décidée : d’une part pour répondre à l’augmentation des prix en matière d’alimentation et d’autre part pour permettre une évolution dans le fonctionnement du syndicat.

En effet, pour répondre aux demandes des administrés qui souhaitent que les denrées consommées par leurs enfants proviennent le plus souvent de France et si possible de producteurs locaux, que la part du bio soit augmentée dans les menus, etc, le syndicat a décidé à compter de janvier 2017 de revoir son système d’approvisionnement unique avec la société « Transgourmet » basée à Chateauroux et de passer des marchés  par lots (viandes, légumes, fruits, produits laitiers…).

Nouvelle grille tarifaire :

Quotient familial Prix du repas
0 à 234 0,45 €
235 à 384 0,90 €
385 à 548 1,65 €
549 à 959 2,50 €
960 à 1370 2,70 €
1371 à 1780 3,15 €
1781 à 2191 3,70 €
2191 à 2500 4,00 €
+ de 2500 4,10 €
  • Sans justificatifs : 4,30 €
  • Hors commune : 4,65 €

Vive l’inox

Comme on l’avait annoncé dans un article précédent, le syndicat intercommunal des restaurants scolaires a continué à remplacer les barquettes en plastique qui étaient livrées aux restaurants scolaires.

Sous la houlette de M. Pilet, responsable de la logistique dans la structure, les plats chauds sont désormais livrés en bacs inox. Pour aider à ce changement de procédure, M. Pilet reste une semaine avec les dames des restaurants afin de voir les problèmes rencontrés.

A ce jour, cinq satellites sur dix sont équipés : chaque semaine un nouveau est équipé.
Ces bacs contiennent soient des entrées, soient des légumes, soient de la viande ou du poisson. Pour aider le personnel, chaque bac a une couvercle hermétique (pour le transport) de couleur différente.

Pour la remise en température dans les fours, le couvercle en plastique est remplacé par un couvercle en inox : une fois chaud, les dames n’ont plus qu’à répartir la nourriture dans de jolis plats en inox.

Seuls, les repas livrés aux personnes âgées seront dorénavant conditionnés en barquette individuelle plastique.

!cid_Photo0069 !cid_Photo0068 !cid_Photo0066

Photo0070 !cid_Photo0073 !cid_Photo0075

!cid_Photo0065 !cid_Photo0062

Faisons confiance aux enfants

menu scolaireDans le cadre du travail mené par le syndicat intercommunal des restaurants scolaires avec les enfants des écoles des deux communes, les élèves de Mme Devautour (R. Doisneau) et de Mme Lambert (Corset Carpentier) vous proposent début mars, les menus qu’ils ont concoctés avec la diététicienne et leur maîtresse.
Nul doute que leurs copains apprécieront leurs menus !

menus du mois de mars

 

Les Gastronomades 2015

Affiche Gastronomades 2015Les communes de Ruelle-sur-Touvre et de L’Isle d’Espagnac ont signé la charte «Bien Manger à l’école, c’est l’affaire de ma commune» et c’est donc tout naturellement que les Gastronomades se sont invités pour la première fois dans les assiettes de nos écoliers le 27 novembre 2015.

Le menu a été défini par le chef Ivan Gotfredsen du Domaine du Châtelard à Dirac, avec le chef Laurent Segonzac des restaurants scolaires.

Celui-ci a concocté un menu «gastronome» qui était dédié aux produits du terroir.

Le menu:

  • Salade de carottes à l’estragon et pamplemousse
  • Sauté de poulet charentais aux herbes,
    purée de pommes de terre et éclats de châtaignes,
    crumble de légumes (ratatouille)
  • Mousse au yaourt au chocolat blanc et compote de pommes et poires

Bon appétit !

Nouvelle réglementation en matière d’allergènes

Les 14 allergènes majeursLe décret 2015-447 du 17 avril 2015 relatif à l’information des consommateurs sur les allergènes et les denrées non-pré-emballées a été publié.

Ce règlement, appelé également règlement «INCO», prévoit notamment l’obligation d’informer le consommateur sur la présence de tout ingrédient ou auxiliaire technologique ou dérivé d’une substance ou d’un produit provoquant des allergies ou intolérances (listées en annexe II du règlement INCO).

Lorsque les denrées sont consommées dans l’établissement même (restaurant, cantine), le professionnel devra tenir à jour un document écrit sur la présence d’allergènes dans les plats qu’il propose. Ce document devra être facilement accessible pour le consommateur à sa demande, le choix de présentation étant laissé à l’appréciation des professionnels.

Voici la liste des allergènes à déclaration obligatoire (annexe II du règlement INCO) :

  1. Céréales contenant du gluten ex : blé, seigle, orge, avoine…
  2. Crustacés et produits à base de crustacés
  3. Œufs et produits à base d’œufs
  4. Poissons et produits à base de poissons
  5. Arachides et produits à base d’arachides
  6. Soja et produits à base de soja
  7. Lait et produits à base de lait (y compris le lactose)
  8. Fruits à coque (ex: amandes, noisettes, noix, noix de cajou, noix de pécan, pistaches…)
  9. Céleri et produits à base de céleri
  10. Moutarde et produits à base de moutarde
  11. Graines de sésame et produits à base de graines de sésame
  12. Anhydride sulfureux et sulfites (dans une certaine quantité)
  13. Lupin et produits à base de lupin
  14. Mollusques et produits à base de mollusques

Le syndicat intercommunal des restaurants scolaires de Ruelle-sur-Touvre et l’Isle d’Espagnac, soucieux de respecter la loi, a décidé d’informer les parents des élèves mangeant à l’école en rajoutant sur les menus la présence ou non d’un des 14 allergènes figurant sur la liste.

Quand deux maires se rencontrent…

Mme le maire de Bevagna (commune italienne jumelée avec l’Isle d’Espagnac), accompagnée d’une délégation d’élus italiens est venue déjeuner avec Mme Pierre, maire de l’Isle d’Espagnac à l’école maternelle Chaumontet.

Ce fut l’occasion pour M. Burlier, président du syndicat intercommunal des restaurants scolaires de présenter à la délégation italienne le système de restauration mis en place pour les enfants et les personnes âgées pour nos deux communes.